Le 9 avril, la rupture d’une digue dans une usine sucrière des Hauts-de-France a entraîné le déversement dans l’Escaut de quelque 100 000 mètres cubes d’eau de lavage mêlée de pulpe de betterave. La décomposition de cette matière organique consomme l’oxygène de l’eau à mesure qu’elle descend le fleuve, asphyxiant les poissons sur son passage.

Lire l’article complet

1 COMMENTAIRE

  1. Avec la pollution de l’Escaut, on pourrait trouver un lien de cause à effets sur les millions de m3 de gaz sentant le souffre dans tout le pays…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici