Excès d’optimisme ou de précision, conviction d’être « différents », références au passé, biais rétrospectif, biais de confirmation, l’enseignant en management Olivier Sibony décrit, dans une tribune au « Monde », les distorsions psychologiques qui affectent les jugements et les opinions sur la pandémie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici