Le confinement a réduit la consommation de tubercules, entraînant un excédent de stocks, explique Laurence Girard, journaliste au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici