Le banquier qui propose un crédit de restructuration n’a pas de devoir de mise en garde contre le surendettement et n’encourt aucune sanction s’il ne respecte pas l’obligation d’information prévue par le code de la consommation.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici