Entre enjeux sanitaires et libertés publiques, le débat monte sur les modalités de l’application StopCovid, qui doit être débattue par les députés le 28 avril. Tribunes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici