Les Etats qui souhaitent mettre en place des applications « centralisées » se heurtent aux critiques des défenseurs de la vie privée, mais aussi à des obstacles techniques.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici