Ils redoutent une hausse du chômage et des prix au cours des mois à venir. En conséquence, les achats importants sont reportés et la priorité va à l’épargne.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici