Des centaines de milliers de moustiques rendus stériles en laboratoire, puis lâchés dans la nature par des drones pour court-circuiter la transmission des maladies virales dont ils sont porteurs : telle est la stratégie actuellement à l'essai au Brésil et dans de nombreux autres pays dans le monde.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici