Alors que le gouvernement a annoncé que les cultes ne pourraient pas reprendre avant le 2 juin, le président de la Conférence des évêques de France a dit comprendre l’Etat, tout demandant une reprise le 31 mai.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici