Pour l’historien de l’économie, professeur à l’université Columbia, « le monde n’a jamais traversé un choc si violent ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici