En échange d’un vaste plan de réformes, dont certaines modalités sont encore vagues, le gouvernement d’Hassan Diab espère obtenir un soutien d’au moins dix milliards de dollars.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici