mercredi, novembre 30, 2022

« On ne s’arrête pas une seconde » : dans une mercerie de l’Oise, seule boutique ouverte d’une zone commerciale déserte

Tous les jours, une centaine de personnes se pressent aux portes du magasin « Tissus des Ursules », à Saint-Maximin, pour s’approvisionner et fabriquer leurs propres masques contre le coronavirus.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici