mardi, décembre 6, 2022

« Un mois de fraises, c’est 1 500 euros pour 170 heures. Pas l’idéal, mais convenable »