Soudainement privé de tout contrat dans son secteur, Théo Charron, régisseur de 42 ans, a illico quitté paris pour se rendre dans le Sud de la France. Il y travaille dans des exploitations agricoles en mal de main-d’œuvre.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici