Qualifiant les faits de « crimes contre l’humanité », le Front national de défense de la Constitution dénonce un usage disproportionné de la force lors des manifestations du 22 mars.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici