Avec le confinement lié au Covid-19, l’asphyxie financière de ces agriculteurs, en guerre contre des prix jugés non rémunérateurs, s’est aggravée. Au point qu’ils ont décidé de faire la grève de l’abattoir, note Laurence Girard, journaliste au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici