Le gouvernement de Boris Johnson a inclus les décès survenus dans les maisons de retraite et les « communautés », pour un bilan bien plus proche de la réalité. Il doit désormais affronter les critiques de l’opposition travailliste et des médias.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici