En temps normal, qu’est-ce qu’être assigné à résidence en zone urbaine sensible ? C’est la quasi-impossibilité d’en sortir, et, plus largement, de s’en sortir, explique l’écrivain Christophe Rioux dans une tribune au « Monde », qui constate que les quartiers défavorisés se sont pourtant mis au diapason du pays, malgré l’exiguïté des logements et la promiscuité des familles.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici