Les autorités ont lancé une rubrique, « Desinfox Coronavirus », alimentée par des articles de presse sans en informer les rédactions concernées, qui dénoncent un mélange des genres.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici