Présenté au Sénat ce lundi, le 2e projet de loi d’urgence sanitaire porte notamment sur la mise en oeuvre d’un «système d’information» des malades et de leur entourage dans le cadre du dispositif de «contact tracing» de l’Assurance maladie. Le Syndicat des Médecins Libéraux déplore une «organisation floue» du gouvernement.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici