Des correspondances consultées par « Le Monde » indiquent que sur certains territoires, des établissements ont été contraints par leur ARS de prioriser l’utilisation d’une quantité limitée de tests virologiques.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici