Depuis plus d’un mois, la détention provisoire est prolongée automatiquement sans l’intervention d’un juge. La majorité des tribunaux et des cours d’appel appliquent une récente circulaire, au détriment de la loi, estime l’avocat Thomas Bidnic.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici