Le dispositif d’activité partielle mis en place pour les intermittents du spectacle ne prend pas en compte les spécificités de la musique classique. Pour dénoncer cette injustice, un collectif de 263 musiciens classiques indépendants signe une tribune, emmené par le pianiste David Fray, ainsi que par les Quatuors Modigliani, Ebène et Diotima.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici