L’ancien président de Médecins sans frontières met en garde contre la mise en place d’outils de traçage électronique, qu’il juge « extrêmement dangereux ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici