Début avril, la rupture d’une digue d’un bassin de rétention appartenant à l’usine Tereos a envoyé 100 000 m3 d’eau de lavage de betteraves dans l’Escaut. Quelques jours plus tard, des dizaines de tonnes de poissons sont morts en Wallonie. Les Belges accusent les Français de ne pas les avoir prévenus à temps.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici