Des milliers d’agents de la CNAM et des agences régionales de santé vont être mobilisés pour identifier et contacter les personnes qui ont côtoyé les malades. En première ligne pour les signalements, les médecins généralistes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici