Le confinement est un terrain de jeu rêvé pour les chercheurs, explique dans une chronique l’économiste Paul Seabright.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici