Alors que l’Elysée a assuré dimanche que la quarantaine ne serait pas imposée aux voyageurs venant de ces zones, le ministre de la santé a affirmé que la consigne pourrait évoluer « si la situation épidémique était incontrôlée dans l’un des pays de l’espace Schengen ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici