La justice locale reproche aux deux sociétés de VTC de refuser de requalifier leurs chauffeurs en salariés, contrevenant à une loi entrée en vigueur le 1er janvier 2020.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici