Les exploitants espèrent une ouverture des frontières dans l’espace Schengen pour leurs recrutements alors que le temps des récoltes va coïncider avec le déconfinement progressif.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici