L’usine textile Barral va, dans un premier temps, recourir aux salariés « prêtés » par l’équipementier automobile Mahle Behr.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici