Anne Dulioust, médecin à l’établissement public de santé national de Fresnes, remarque que les détenus atteints du Covid-19 n’ont pas tous eu accès à des molécules innovantes pour traiter l’infection. La recherche médicale ne peut exclure une catégorie de patients sur des interprétations différentes des mêmes textes de référence.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici