Pour 2020, le fleuron de l’économie du partage a indiqué s’attendre à un chiffre d’affaires « moitié moindre que celui de 2019 ». Nombre d’hôtes sont aussi laissés dans la précarité.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici