Pour 2020, le fleuron de l’économie du partage a indiqué s’attendre à un chiffre d’affaires « moitié moindre que celui de 2019 ». Nombre d’hôtes sont aussi laissés dans la précarité.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici