Les analyses pour déterminer la nature de l'odeur de soufre qui a envahi l'Île-de-France dans la nuit de dimanche à lundi ne donnent rien. La préfecture indique que ces tests n'ont pas permis d'identifier de composé particulier.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici