Pour les deux tiers d’entre eux, la reprise avant l’été ne semblait « pas importante », selon un sondage syndical, même si les trois quarts ont considéré comme difficile l’exercice de leur métier durant le confinement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici