Au sortir du confinement, l’Etat va progressivement réduire son soutien, comme il compte le faire avec le chômage partiel à partir du 1er juin. Beaucoup d’entreprises fragiles ou dans des secteurs sinistrés pourraient défaillir en masse à partir de cet été, analyse Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici