Pékin a manqué à ses obligations pour contenir la maladie et a causé un préjudice à d’autres pays qui mérite réparation, estime l’universitaire Sandra Szurek dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici