Dans les pays les plus touchés par le coronavirus, la demande d’aide alimentaire s’est accrue de 25 % à 30 %. Le chômage et la perte de revenus ont fait basculer des milliers d’Européens dans le dénuement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici