Si les écoles parisiennes devraient accueillir une poignée d’élèves seulement à partir de ce jeudi, les enseignants redoutent parfois la prise en charge des enfants dans des locaux exigus.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici