Le président d’Equancy insiste, dans une tribune pour « Le Monde », sur l’urgence d’un véritable débat citoyen sur les sujets qui fâchent, plutôt que sur le maintien de la concorde, illusoire et précaire, qui nourrirait le mythe ravageur d’un bien commun naturel.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici