Alors que la pression environnementale s’accroît sur les grandes compagnies pétrolières, y compris aux Etats-Unis, le rêve d’un monde dépourvu d’or noir reste éloigné, en dépit des efforts de l’Europe, note Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici