Avec l’explosion de la demande au niveau mondial, le débordement des hôpitaux et la délocalisation des sites de production, la visibilité sur les stocks de traitements essentiels en réanimation et en anesthésie est réduite à peau de chagrin.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici