Les quatorze scientifiques nommés au début de l’épidémie pour conseiller le gouvernement nourrissent les critiques de « gouvernement des experts », mais se voient aussi reprocher leur trop grande émancipation dans les médias.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici