Emmanuel Macron a fait état de sa « colère » après la déclaration de Sanofi assurant que les Etats-Unis seraient « prioritaires » dans la livraison d’un potentiel vaccin.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici