De Jean-Luc Mélenchon à Alain Minc, nombreux sont ceux qui prônent l’annulation pure et simple de la dette européenne. Mais, demain, il faudra bien payer, prévient l’économiste dans sa chronique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici