La crise environnementale place la France dans la situation de 1946, lorsque la planification avait permis de reconstruire un appareil productif tourné vers les besoins économiques et sociaux, rappelle l’économiste Dominique Plihon dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici