Les femmes sont à la peine quand il s’agit de soutenir, d’aider, d’exécuter les gestes essentiels de la vie ou de la survie, mais elles disparaissent du paysage quand il s’agit de décider, dénonce, dans une tribune au « Monde », Jocelyne Adriant Mebtoul, présidente de la Coordination pour le lobby européen des femmes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici