L’économiste américain relativise, sans nier les problèmes posés, la vision catastrophique que les Européens peuvent avoir des effets de la pandémie aux Etats-Unis.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici