Depuis bientôt une semaine, Dominique Klein, un ornithologue mosellan, trouve de très nombreux cadavres de cigogneaux. La faute aux saints de glace et aux très fortes intempéries glaciales du lundi 11 mai. Il y aura des conséquences sur la population dans les prochaines années.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici