C'est un déclin de plus en plus marqué : de 1970 à 2016, le déclin moyen des populations de 4.000 espèces de vertébrés sauvages a été de 68 %. Il était de 60 % deux ans plus tôt, 58 % quatre ans plus tôt. Le WWF s’inquiète de cette chute, évoquant notamment ses conséquences sur la sécurité alimentaire mondiale.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici