On connaissait SEB pour ses cocottes-minutes et pour ses articles d’électro-ménager, on le connaît moins pour ses vélos électriques. Une cinquantaine d’emplois pourraient être créés pour sa fabrication.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici